Macogep

Blogue

Estimation

Évaluation du résultat quantitatif le plus probable appliqué au coût et la durée d’une activité. L’estimation doit toujours inclure une indication de sa précision.

On admet généralement 4 classes d’estimation – Ordre de grandeur (classe D), Estimation préliminaire (classe C), Estimation de contrôle (classe B), Estimation détaillée (classe A) :

  1. Ordre de grandeur (Classe D) C’est une estimation rapide à partir d’une étude préliminaire qui repose sur une approche analogique avec application de ratios statistiques. La précision est faible. Selon la nature des projets et le secteur concerné elle est de + ou – 30% voir plus.
  2. Estimation préliminaire (Classe C) Cette estimation est faite à partir d’une étude de faisabilité qui repose principalement sur une approche analytique pour les équipements principaux et une approche analogique avec application de ratios statistiques pour les matériels banalisés, pour les travaux et pour les services d’ingénierie. Ce type d’estimation améliore généralement la précision d’un tiers par rapport. Une telle précision est souvent considérée comme suffisante pour passer un contrat d’étude ou d’ingénierie mais ne l’est pas pour un contrat clé en main forfaitaire. C’est sur cette estimation qu’est généralement prise la décision d’investir du maître d’ouvrage. Elle est alors complétée d’une analyse de risques. Elle comporte généralement une précision de plus ou moins 15% à 20%.
  3. Estimation de contrôle (Classe B) Cette estimation est établie sur la base de plans préliminaires par l’application d’une méthode analytique pour la plupart des postes. Elle est effectuée parallèlement à l’avancement des travaux d’architecture ou d’ingénierie dans le but de contrôler le budget, par l’analyse des choix de design et de déterminer la tendance des coûts. Elle permet généralement d’atteindre une précision de + ou – 10% et peut servir de base au budget du projet.
  4. Estimation détaillée (Classe A) Cette estimation est faite pour un projet à l’étape d’appel d’offre pour construction. Elle repose sur une approche analytique précise pour chacun des postes du projet, avec vérification des prix de la main-d’œuvre, des équipements et matériaux et avec une analyse de méthode de construction et de productivité. Elle permet généralement d’atteindre une précision de + ou – 5% et sert de base à la comparaison des soumissions et au contrôle des coûts en cours de réalisation du projet.